Focus plante

LA MACA : ADAPTOGÈNE VENUE DES ANDES

Aussi appelée “ginseng péruvien”, la maca est une plante adaptogène aux multiples vertus. Elle aide l’organisme à faire face à de nombreux manques qu’ils soient physiques, psychologiques, nerveux ou encore sexuels… Pour les peuples andins la maca est un tonique général ainsi qu’une plante qui améliore la fertilité et les performances sexuelles.

La maca est une plante qui pousse sur les hauts plateaux andins culminants à plus de 4000 mètres d’altitude. A cette hauteur, l’oxygène se fait rare mais la maca est une plante qui a su s’adapter à ses conditions de vie extrêmes, dans un environnement où pendant la journée, le soleil brûle et où la nuit, les températures se font glaciales.

La maca, Lepidium meyenii, est un tubercule généralement utilisé sous forme de poudre.

Un processus qui transforme son piquant en goût sucré

La maca est un tubercule de la famille de nos choux, les Brassicacées. Des recherches ont montré qu’elle était déjà cultivée au Pérou, comme un aliment de base, au néolithique (-9000 à -3000 av-JC). Fraîche, elle y-est encore aujourd’hui mangée comme un légume, tandis qu’elle est consommée sous forme de bouillie lorsqu’elle est réduite en poudre.

Une fois récoltés, les tubercules de la maca sont séchés. Ils sont exposés au soleil pendant la journée et au gel pendant la nuit. Leur processus de dessiccation (séchage) est unique puisqu’ils sont tour à tour soumis aux températures basses puis hautes, à la neige, à la pluie… C’est tout ce process qui transforme son goût initial piquant, en goût sucré et caramélisé.

Des vertus antifatigues, aphrodisiaques, antidépressives

Les peuples andins la considèrent comme un tonique général, et aussi comme une plante qui améliore la fertilité et les performances sexuelles. De nombreuses études montrent son effet antioxydant, anti-fatigue, stabilisateur de la glycémie ainsi que ses capacités à stimuler la sphère cognitive et les capacités mentales, son effet anti dépresseur, ainsi que son rôle dans la modulation des hormones sexuelles.

Elle contient de nombreux minéraux: fer, calcium, magnésium, zinc, iode, phosphore, cuivre, ainsi que des vitamines, des protéines, glucides et lipides. C’est d’ailleurs pour cela qu’on la conseille notamment pendant les périodes de grandes fatigues. On la préconise aussi pendant la ménopause pour amoindrir les effets liés aux déséquilibres hormonaux tels que les bouffées de chaleur.

Usage et précautions

Comme toutes les plantes adaptogènes, on conseille de consommer la maca sur le long cours afin qu’elle ait le temps d’agir. On peut donc l’utiliser en cure, à raison de 1 à 2 cuillères à café par jour, sur 3 à 4 semaines.

La maca est déconseillée aux femmes ayant un terrain favorable au cancer du sein ainsi qu’aux personnes souffrant d’hyperthyroïdie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.