Articles à la une,  Focus plante

PLANTES ADAPTOGÈNES : DES VERTUS ANCESTRALES POUR S’ADAPTER À LA VIE MODERNE 

Parmi les alliées les plus utiles pendant la période hivernale, les plantes adaptogènes nous aident à booster nos défenses immunitaires, à affronter le froid, ou encore à contrer la déprime saisonnière pour certaines d’entre elles. Elles se font également de plus en plus indispensables dans la vie moderne où le stress omniprésent épuise notre organisme.

Plantes adaptogènes késako ?

Derrière cette terminologie à la mode, ce qu’il faut avant tout retenir de ce concept tient dans son appellation même. Une plante dite adaptogène est tout simplement une plante qui aide notre organisme à s’adapter. Les plantes adaptogènes seraient, en autre, capables de normaliser nos fonctions corporelles, de renforcer les systèmes menacés par le stress, de protéger notre santé des agressions de notre environnement direct, qu’elles soient physiques ou émotionnelles. Elles permettraient à notre organisme d’avoir une plus grande capacité d’adaptation aux facteurs environnementaux tout en le préservant des potentiels dommages que notre environnement direct pourrait lui occasionner. Bref, de vrais concentrés de vie à l’état pur !

Le concept d’adaptogène est encore récent en Occident. Bien que les études cliniques n’aient pas encore révélé tous leurs secrets et les mécanismes à l’origine de leurs effets, les plantes adaptogènes sont utilisées depuis des millénaires autour du globe. C’est cette utilisation traditionnelle qui leur confère leur réputation. En médecine traditionnelle chinoise ainsi qu’en ayurvéda, les plantes auxquelles on attribue cette qualité étaient originellement désignées comme « toniques supérieurs ». De nombreuses plantes dites adaptogènes partagent une même caractéristique : celle d’avoir dû s’adapter à des conditions de vie extrêmes. Certaines poussent en haut des plateaux andins, d’autres dans la taïga de Sibérie orientale, ou encore dans les zones froides septentrionales du Canada ou de Scandinavie. Ces milieux extrêmement hostiles expliquent qu’elles aient redoublé d’inventivité et de force d’adaptation pour survivre.

Plantes adaptogènes de la Médecine traditionnelle chinoise

Un peu d’Histoire…

La notion de substance adaptogène a été introduite et généralisée dans les années 1950 par des chercheurs soviétiques. On attribue ce concept à un toxicologue russe ; Nicolai Lazarev qui aurait été le premier en 1947 à faire usage de ce concept. Lazarev avait alors testé des plantes sur des mineurs de l’Est de la Russie, soumis à des conditions de vie extrêmes. Il avait  vérifié que certaines d’entre elles augmentaient la résistance de leur organisme à tous types de stress et les rendaient également moins sensibles aux maladies infectieuses et au vieillissement cellulaire.

C’est le Docteur Breckhman qui reprendra les travaux de Lazarev et qui établira la première définition officielle du concept de plante adaptogène à la fin des années 1960. Selon lui ; trois conditions doivent être réunies pour qu’une plante puisse être qualifiée d’adaptogène. La première est qu’elle doit augmenter la résistance globale de l’organisme face à un très large spectre de facteurs d’agressions, qu’ils soient physiques, chimiques ou biologiques. La deuxième est qu’elle doit avoir une activité normalisatrice et donc diminuer ou prévenir les déséquilibres issus du stress ou résultants d’une pathologie. La troisième est qu’elle doit présenter une totale innocuité. Selon lui, l’adaptogène est donc inoffensif et ne doit pas créer de perturbation (aux doses recommandées) du fonctionnement normal de l’organisme.

Adaptogènes : 1 / Café : 0

La notion de stress est ici à comprendre comme une réaction d’adaptation de notre organisme à des facteurs d’agression externes qu’ils soient psychologiques ou physiologiques. Cette adaptation implique à la fois notre système endocrinien, notre système nerveux ainsi que notre système immunitaire. Une plante adaptogène soutient notre organisme dans ce phénomène d’adaptation en jouant sur ces trois mêmes tableaux. Elle accroit la résistance globale de l’organisme tout en régulant ces différents systèmes. C’est pourquoi en fonction de l’organisme qui la reçoit, une même plante adaptogène pourra soit élever une tension artérielle trop basse ou au contraire, l’abaisser si elle est trop élevée.

Les plantes adaptogènes ne sont pas uniquement des plantes « dopantes » comme les plantes dites excitantes qui contiennent de la caféine. Contrairement aux plantes contenant de la caféine, les plantes adaptogènes ne présentent pas d’effets indésirables. Qui n’a pas connu cet effet rebond du café qui nous donne envie d’en prendre un second afin d’en ressentir à nouveau les effets ? Les plantes adaptogènes, au contraire, n’entrainent pas de perte d’énergie après consommation, elles optimisent notre attention au quotidien, elles aident même notre corps à récupérer après un effort épuisant.

Image credit Katherine-Hanlon on Wunderstock

Comment les consommer ?

Afin de bénéficier des effets des plantes adaptogènes, une prise quotidienne est recommandée car ceux-ci ne seront notables qu’à partir de 4 à 6 semaines d’utilisation continue. C’est pourquoi nous conseillons des prises en cure, suivie d’une pause d’une semaine à dix jours, bénéfique à l’organisme. On peut trouver ces plantes séchées en herboristerie, si l’on souhaite les consommer sous forme de tisanes. Pour une utilisation en cure, la forme que nous privilégions est celle de l’extrait hydro-alcoolique à prendre sous forme de gouttes diluées dans un verre d’eau.

De manière générale, on recommande d’absorber les adaptogènes plutôt le matin pour se rapprocher de la physiologie de l’organisme humain puisque le pic de cortisol se situe généralement aux alentours de 8h. Le cortisol est une hormone sécrétée lors d’un danger ou d’un stress pour aider l’organisme à s’adapter. Elle peut néanmoins devenir nocive lorsqu’elle est produite en excès. Les plantes adaptogènes stimulent la production de cortisol tout en aidant le corps à s’adapter.

Néanmoins, il existe une exception avec l’ashwagandha qui se démarque des autres plantes adaptogènes pour être à ce jour la seule plante adaptogène calmante, également préconisée en cas d’insomnies dues au stress, d’où son utilisation le soir.

Les plantes adaptogènes phares

Nous vous avons fait un petit récap’ de 5 des plantes adaptogènes les plus connues.

Cinq plantes adaptogènes phares et leurs principales vertus

Restez connectés, nous vous parlerons prochainement plus en détail de certaines plantes adaptogènes que nous n’avons pas encore abordé dans cet article 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.